Le Trait-Carré
de Charlesbourg
et son moulin

Instauré par les Jésuites en février 1665, le Trait-Carré de Charlesbourg est la première tentative de colonisation à l’intérieur des terres non axée sur une grande voie d’eau.

L’implantation d’un nouveau système, appelé système radian, étonne par son originalité. Sa configuration en étoile diffère énormément des modèles connus jusqu’alors en conférant à chaque parcelle une forme trapézoïdale.

1665 à 1840

Mise en place de la structure cadastrale unique du Trait-Carré ainsi que des premiers établissements villageois aujourd’hui majoritairement disparus.

Plan de la structure cadastrale du Trait-Carré

1840 à 1950

Construction des principaux bâtiments qui composent aujourd’hui le patrimoine de Charlesbourg.

Photos des bâtiments qui composent aujourd’hui le patrimoine de Charlesbourg

1950 à 1960

De nouvelles infrastructures urbaines commandées par l’arrivée d’une population banlieusarde s’ajoutent à la configuration traditionnelle du Trait-Carré.

Dans les années 70

La ville s’agrandit, elle fusionne en 1976 avec Orsainville, Notre-Dame-des-Laurentides et Charlesbourg-Est. Dotée d’équipements modernes qui servent ses 70 000 habitants, Charlesbourg est alors la troisième plus importante agglomération de la région de Québec.

Photo du moulin des Jésuites en 1924 Photo du moulin des Jésuites en 2020

Et le moulin?

Fort de l’intégrité territoriale qu’il a conservé et ancré à son environnement historique, le Trait-Carré de Charlesbourg continue d’écrire son histoire. Quant au Moulin des Jésuites, il est érigé en 1742 sur une parcelle de la terre ancestrale de la famille Lefebvre. Le bâti est une construction en pierre d’aspect traditionnel avec lucarnes, pignons et toiture de bardeaux.

Ce moulin banal est en fonction jusqu’en 1940 avant de subir d’importantes transformations. Avec les années, il deviendra tour à tour une manufacture d’allumettes, une boutique de forge, un atelier de charron, une boutique d’instruments aratoires et une fabrique de fer ornemental. La Ville de Charlesbourg acquiert le moulin en 1980 et décide d’en faire un centre d’interprétation de l’histoire. Rénové en 1990-1991, il ouvre ses portes en 1992.

Aujourd’hui, le Moulin des Jésuites propose aux petits et grands une programmation originale et variée dans un lieu patrimonial à caractère unique

Conseil
d’administration

Le conseil d’administration du Moulin des Jésuites se compose de 9 sièges.

Mission: Érigé en 1742, le Moulin des Jésuites est situé au cœur du Trait-Carré et du site patrimonial déclaré de Charlesbourg. La Corporation du Moulin des Jésuites a pour mission d’interpréter, d’animer et de faire connaitre ces lieux aux gens de tous âges et de tous milieux. Au moyen d’expositions, d’activités culturelles et éducatives originales et d’événements, elle assure la transmission des connaissances et la conservation de la mémoire collective.

​Jacques Pelletier, président, représentant des citoyens
Jean-Marc Arguin, vice-président, représentant des citoyens
Michel Pichette, trésorier, représentant du milieu des affaires
Geneviève Duong, secrétaire et représentante du milieu culturel
Marie-Pierre St-Jean, administratrice, représentante du milieu du tourisme
Roxanne Labrie St-Pierre
, administratrice, représentante du milieu de l’enseignement
Claudia Genel, administratrice, représentante du secteur des communications
Jacques-Carl Morin, administrateur et représentant de la Société d’histoire de Charlesbourg
Keven Beaulieu, administrateur et représentante du milieu des affaires

Contactez-nous

La Fondation
du Moulin

La mission de la Fondation est de soutenir le développement du Moulin en favorisant le financement des expositions et l’accessibilité aux programmes éducatifs.

Pour atteindre ses objectifs, la Fondation encourage la communauté à faire des dons.

Faire un don ♥

Développement durable

​Notre engagement : Une politique de développement durable pour un lieu historique durable. Fort de ses 25 ans en tant que centre d’interprétation de l’histoire, le Moulin des Jésuites a adopté son premier plan stratégique de développement durable en 2018. À partir de ce cadre de référence, il met en place une politique de développement durable afin d’encadrer les actions patrimoniales et culturelles futures.

Cette vision à long terme prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, économique, sociale et culturelle des activités de développement. Le Moulin assure par ses actions et sa saine gestion une pérennité pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

Nouvelles

Abonnez-vous à l’infolettre

Nouvelles

Abonnez-vous à l’infolettre